Règle #1 :
La température

Servir la bière est tout un art ! Et pour profiter pleinement d'une dégustation, certaines règles doivent être respectées, à commencer par la température. Qu’elle soit blonde, blanche ou ambrée, la bière est servie à une température avoisinant les 3°C. Une tolérance de + ou - un degré est admise en fonction du cahier des charges du brasseur.

Règle #2 :
Le verre

Il doit être irréprochable puis humidifié à l'eau fraîche avant d'être utilisé. En effet, si des traces de graisses subsistent, la mousse, elle, ne résistera pas ! Il convient également de mouiller le verre à l'eau fraîche ce qui permettra une meilleure adhérence de la mousse.

Règle #3 :
Le service

Pour tirer le demi parfait, l'inclinaison à 45 ° est primordiale. Aussi, le manche du tirage doit être actionné d’un geste franc. La bière doit couler claire et sans bulle, en tourbillonnant le long de la paroi du verre. Lorsque le verre est à moitié plein, il faudra le redresser lentement pour obtenir un chapeau de mousse compacte d’une hauteur de 2 à 3 cm.

Règle #4 :
Le sous-bock

Utilisé pour ne pas salir le zinc et récupérer la condensation qui s'est formée sur le verre. Sa conception ne connaît pas de limites quant aux matériaux utilisés pour sa fabrication. Il est également un objet de collection pour ceux que l'on nomme les "cervalobélophile".

4 éléments principaux entrent dans la composition de la bière :

L'eau

Elle occupe une place majoritaire puisqu’elle y prend part à 90 %, elle aide le malt et le houblon à libérer les arômes et le sucre.

Le MALT

Pour créer notre gamme de bières la R•belle, notre malteur utilise de l'orge. Celle-ci, en étant torréfiée, deviendra "malt", en révèlera tout son potentiel et les sucres qu'il contient. CEUX-ci sont essentiels à la future fermentation. Cette nouvelle matière obtenue devient l'un des 4 ingrédients assemblés par le maître brasseur.

Le houblon

Il est la touche finale et l'âme de la bière ! Justement assemblé par le maître brasseur, il est celui par qui, grâce aux huiles essentielles qu'il contient, confère à la bière sa palette aromatique si complexe. Il compense les saveurs sucrées du malt, apporte de l'amertume et ses vertus de conservation.

LA LEVURE

Elle permet la fermentation et donc de transformer les sucres en alcool et en gaz carbonique. Son ajout en fermentation secondaire permet le développement des arômes et du goût. Son dosage précis et unique permet au maître brasseur de garantir une constance et des caractéristiques identiques d'un brassage à l'autre.

Vous devez avoir 18 ans pour visiter ce site.

Vérifiez votre age